Connecté  Déconnecté
Fermer la carte

Journée mondiale de l’IPv6

Le 8 juin 2011 aura lieu la journée mondiale de l’ipv6, une journée pour la mise en test, par plusieurs géants de l’internet, du nouveau protocole d’adressage internet IPv6. À Montréal, ce test à grande échelle de l’IPv6 commence dès mardi 20h et se termine 24h plus tard.

Qu’est-ce que l’ipv6?

Comme lorsque l’on envoie une lettre par la poste, chaque requête envoyée sur internet, que ce soit pour une page web, notre courriel, etc, doit contenir l’adresse de destination et l’adresse de retour. Depuis les débuts d’internet, le protocole d’adressage utilisé s’appelle IPv4. Dans ce protocole, chaque adresse est composée de 4 nombres allant de 0 à 255 (8 bits), par exemple: 24.200.43.23. Cela donne un maximum de 2^32 adresses disponibles pour tout l’internet, ce qui est beaucoup moins que le nombre de machines connectées! Pour pallier à ce problème, on utilise un système de traduction d’adresse réseau (NAT), qui permet de partager une même adresse ipv4 avec plusieurs machines à l’intérieur d’un même réseau. C’est un peu comme téléphoner au numéro principal d’une compagnie et devoir entrer le numéro de poste de la personne à joindre.

Mais le problème est que la dernière adresse IPv4 disponible a été allouée en février 2011. Donc plus possible, par exemple pour un fournisseur d’accès internet, d’obtenir des nouvelles adresses pour ses clients, à part sur le marché des échanges d’adresses!

C’est donc pour résoudre ce problème d’adresses que le protocole IPv6 a été développé. Bien qu’il existe depuis plus d’une quinzaine d’années, son adoption devient de plus en plus pressante. Dans le protocole IPv6, chaque machine a une adresse unique sur internet. Pour reprendre l’analogie du téléphone, il est maintenant possible de rejoindre directement une personne en composant un unique (très long) numéro de téléphone, sans passer par l’opératrice. Une adresse IPv6 s’écrit sur 128 bits plutôt que 32 pour l’IPv4, par exemple 2001:c08:3700:ffff:0000:0000:0000:24ab. Cela donne donc 2^128 adresses disponibles, assez pour brancher tous les appareils de la planète pour les 1000 prochaines années!

Pourquoi une journée mondiale de l’ipv6?

Pour dire que l’internet fonctionne sur IPv6, il faut que l’adresse d’origine ET de destination d’une requête soit sur IPv6. Lorsque l’on entre une adresse telle www.google.com dans notre browser, une requête est d’abord faite au bottin d’internet (DNS) pour traduire cette adresse, lisible et reconnaissable, en adresse IP et c’est vers cette adresse IP qu’est acheminée la requête pour la page elle-même. Présentement, le DNS de www.google.com ne retourne qu’une adresse IPv4.

Le 8 juin, en plus de cette adresse IPv4, le DNS retournera aussi une adresse IPv6 pour tous les sites participants, donc www.google.com sera accessible aussi par IPv6 (il l’est présentement seulement via ipv6.google.com). Si votre ordinateur supporte le langage IPv6, c’est celle-là qui sera priorisée. Cette journée donc, une bonne partie du traffic qui passe actuellement par IPv4 sera transféré à IPv6. Et parmi les sites participants, il y a les sites les plus visités du web, qui monopolisent à eux seuls une grande partie du traffic total.

Et s’il y avait un problème avec l’IPv6? Aucun de ces grands noms de l’internet n’aurait osé tester l’IPv6 seul dans son coin, les conséquences économiques d’un problème auraient pu être désastreuses. C’est pourquoi ce 8 juin est la journée dédiée à ce test. Les sites participants veulent s’assurer que leur site est accessible par IPv6 et vont analyser les impacts avant, pendant et après l’événement.

Pour la plupart des utilisateurs, si votre fournisseur supporte IPv6, cette transition sera totalement transparente. Au Québec, le traffic IPv6 sera mince, car les gros fournisseurs d’accès internet ne supportent pas encore l’IPv6 (Vidéotron l’offre en beta depuis mercredi passé). Par contre, quelques autres, tels Teksavvy l’offre depuis un certain temps.

Que fera île sans fil pour l’occasion?

Pour souligner la journée mondiale de l’ipv6, île sans fil tiendra sa réunion mensuelle autour d’une bière et d’un routeur supportant IPv6, mercredi le 8 juin dès 18h30 au café l’escalier, 552 Ste-Catherine Est. Bien que dernière minute pour participer au ipv6 day (la journée se termine à 20h heure de Montréal), vous pourrez venir voir si vos ordinateurs supportent ipv6, apprendre comment accéder au traffic IPv6 si votre fournisseur ne le supporte pas et poser des questions sur le sujet aux bénévoles présents.

Références

Mon ordinateur supporte-t-il IPv6? http://ipv6blog.net/does-my-computer-have-ipv6-enabled/

Ma connection internet est-elle prête (peut varier selon l’endroit de connection)? http://test-ipv6.com/

Related Posts

  1. El Zazium
  2. L’internet alternatif
  3. Dévoilement de l’application iPhone Île sans fil
  4. Accessibilité du Web: Île sans fil fier partenaire de “a11ymtl”
  5. Pique-nique sans fil le samedi 7 août au Parc Jarry

One Comment

  1. Posted November 11, 2011 at 2:07 pm | Permalink

    C

One Trackback

  1. [...] Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a commentor leave a trackback: Trackback [...]

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*